Le matériel nécessaire :

En synthétisant, on peut dire qu'il y a 3 étapes dans le point astro, chacune de ces étapes ayant ses outils propres :

Etape n° 1 : La visée

Quelle que soit la méthode utilisée, vous aurez toujours besoin au minimum d'un sextant et d'un chronomètre.

Le sextant : un modèle de base en plastique suffit pour démarrer mais vos points ne seront pas très précis. Plus tard, si vous le souhaitez, vous pourrez acquérir un modèle de meilleure qualité.

Le chronomètre de marine : Il s'agit d'une montre qui donne l'heure UT. Elle doit être la plus précise possible. Un modèle à quartz est idéal.
L'heure UT est tout simplement l'heure universelle. Pour la connaître, c'est très facile : en France en été on soustrait 2h à l'heure légale (celle de votre montre), et en hiver on soustrait 1h. Vous pouvez aussi l'afficher sur l'écran de votre GPS, en précisant "Heure UT" dans le menu des options. A la différence de l'heure légale, l'heure UT ne varie pas en fonction de votre position sur la Terre, ni de la saison. Quand il est 11h UT à Brest, il est aussi 11h UT à Ushuaia, à Pékin ou à Tahiti...été comme hiver.

Cliquez ici pour accéder à notre boutique : sextants, chronomètres, livres...

Etape n° 2 : Les calculs

Ensuite, et selon la méthode de calcul choisie vous pourrez aussi avoir éventuellement besoin de :

La calculatrice : Aujourd'hui, les calculatrices scientifiques programmables sont capables, pour un coût réduit, de vous aider plus ou moins totalement dans vos calculs d'astro.
Certaines (
type Casio Graph.. ) sont de véritables petits ordinateurs capables de tout calculer, y compris la position du soleil et des étoiles ; c'est la méthode "automatique".
D'autres (
type Lexibook GC700, SC700, Casio 3650P...) résoudront pour vous les équations de trigo, mais vous aurez encore besoin des éphémérides pour calculer la position des astres. C'est la méthode "semi-automatique".

Les éphémérides : (méthodes "semi-automatique" et "manuelle") Ce sont des tables qui donnent la position des astres tout au long de l'année. Celles du soleil se trouvent très facilement : par exemple en téléchargement ici... Pour débuter, celles-ci suffisent largement. En revanche seules les Éphémérides publiées annuellement par les organismes officiels contiennent les positions de tous les astres. Elles vous seront donc nécessaires pour des points de lune ou de planètes.

Les tables pré-calculées : (méthode "manuelle") Si vous avez décidé de vous passer de toute électronique, vous aurez besoin de ces tables (comme les HO-249 ou les tables de Dieumegard et Bataille) qui vous aideront à résoudre les calculs.

 

Etape n° 3 : Le tracé

En effet, contrairement à ce que l'on pourrait croire, à l'issue de tous ces calculs on n'obtient pas directement sa position en latitude/longitude, comme sur l'écran d'un GPS.

Il faut reporter les résultats des calculs sur une carte par un tracé, comparable à celui que l'on aurait pu faire en navigation côtière en reportant des rélèvements compas. Ce n'est qu'à l'issue de ce tracé que l'on obtient graphiquement le point sur la carte.

Les outils nécessaires pour ce tracé sont ceux de la table à carte traditionnelle que vous connaissez déjà : Carte (ou canevas de Mercator), règle Cras (ou rapporteur breton), compas, crayon, gomme...

Cliquez ICI pour découvrir comment mesurer un astre

Retour à l'accueil