La Lune

La lune a mauvaise réputation en navigation astro. On lui fait souvent les reproches suivants :
- il est difficile de la viser car de nuit son reflet sur la mer provoque des "faux horizons", de jour elle est souvent assez pâle et peu contrastée ;
- du fait de sa forme en "croissant", il est souvent nécessaire d'utiliser son bord supérieur, en le faisant tangenter sur l'horizon "par en-dessous" ;
- elle se déplace relativement vite, ce qui est source d'imprécisions ;
- enfin les calculs de sa position et des corrections à la visée sont un peu plus complexes que pour les autres astres.

Mais cette mauvaise réputation est un peu exagérée et en partie injustifiée. Au contraire la lune est particulièrement intéressante lorsqu'elle est visible de jour. On peut alors faire un point complet en quelques minutes, en visant le soleil et la lune successivement. On obtient ainsi 2 droites de hauteur utilisant la même position estimée, le transport de droite de hauteur est dès lors inutile ce qui augmente la simplicité et la précision.

Comment viser la lune ?

Il n'y a pas de règles particulières ni de conseils spécifiques pour la lune. De jour, il est inutile de mettre des filtres car elle ne risque pas de vous éblouir. De nuit, en revanche, il faudra probablement atténuer sa luminosité avec un filtre.
Si vous n'êtes pas sûr de bien voir son bord inférieur, n'hésitez pas à utiliser le bord supérieur. Vous mettez alors l'image de la lune "dans l'eau" et vous tangentez la ligne d'horizon par en-dessous.
Si vous avez décidé de faire une mesure de jour, du soleil et de la lune au même moment, commencez de préférence par le soleil car il se déplace moins vite que la lune. Votre point sera donc un peu plus précis.

Comment calculer la position de la lune ?

Nous allons prendre un exemple :

Observation du bord supérieur de la lune le 5 mai 2010 à 8h18min53s U.T.à une hauteur Hi = 18°55', depuis la position estimée E40°30' N3°30'. L'erreur de collimation de notre sextant  est de +3', l'élévation de l'œil est de 2m.

Les éphémérides de la lune se trouvent dans les Ephémérides Nautiques :




La lune se déplaçant relativement vite, les informations la concernant sont particulièrement fournies. On trouve :
1 - La colonne de l'angle horaire AHao origine, heure par heure ;
2 - La colonne de l'incrément v en minutes d'angle, heure par heure, qui permet de déterminer la valeur qui sera ajoutée à AHao origine ;
3 - La colonne de la déclinaison D, heure par heure ;
4 - La colonne de la variation horaire d de la déclinaison, heure par heure ;
5 - La parallaxe de la lune π (pi), heure par heure, qui sera utilisée pour trouver la valeur des corrections à la visée

Comme pour tous les astres, il faut toujours utiliser les paramètres de l'heure de l'observation. Pour notre exemple, nous prendrons la ligne de 8h U.T. et les paramètres que nous y trouvons sont :
AHao = 35°40,4'
v = 13,9'
D = S17°2,4' (diminuant)
d = 9,6'
π (pi) = 54,5






La difficulté principale vient de l'utilisation de v et d. Pour utiliser ces 2 paramètres, il faut se référer à la Table d'interpolation générale qui se trouve en fin des éphémérides. Cette table contient 60 tableaux successifs, chacun pour une minute de temps. Dans notre cas, l'observation ayant été faite à 8h18min53s, on utilisera le tableau 18min :

1 - La Déclinaison :
Le paramètre d valant 9,6' , la correction donnée par la table est 3,0' (voir ci-contre)
La déclinaison diminue ce jour-là (elle passe de 17°02,4' à 16°52,8'...) il faut donc affecter le signe – à la correction.
Dès lors, la Déclinaison de la lune à 8h18m53s se calcule ainsi :
D = S17°02,4' – 3,0' = S16°59,4'  (que l'on arrondira à 16°59')

2 - L'Angle Horaire :
Le paramètre v valant 13,9' , la correction donnée par la table est 4,3' voir ci contre)
La correction moyenne pour les 18min53s est de 4°30,3'
L'Angle horaire de la lune à 8h18min53s se calcule donc ainsi :
AH = 35°40,4' + 4°30,3' + 4,3' = 40°15'

ATTENTION : Dans le tableau ci-contre, les 2 colonnes de droite ("v ou d" et "Corrections") n'ont aucun rapport avec les colonnes de gauche ("Correction moyenne à l'angle horaire").
En d'autres termes, la valeur des secondes (colonne de gauche) ne doit jamais être utilisée pour déterminer les corrections de v ou d.







Comment corriger la visée de la lune ?

Comme d'habitude on soustrait d'abord la valeur de l'erreur de collimation. Dans notre cas, celle-ci étant de +3', la correction sera de –(+3'), soit –3'

Ensuite, il faut utiliser les tables spéciales de la lune fournies dans les Ephémérides Nautiques (Tables IX).
Il y a au moins 2 corrections, voire même une troisième si on a utilisé le bord supérieur, ce qui est le cas pour notre exemple.

Voici les corrections qui sont appliquées dans notre exemple : 

On trouve :
1 - la première correction, en fonction de la hauteur de l'oeil  (pour 2m : –2,5') ;
2 - la deuxième correction, en fonction de la parallaxe π donnée pour l'heure de la visée et de la hauteur mesurée au sextant (pour
π 54,5' et Hi = 18°55' : +63,7' évalué "à l'œil" )
3 - la troisième correction, pour le cas où on a utilisé le bord supérieur, ce qui est notre cas et pour la valeur de
π. (Ici : –29,4')

La Hauteur vraie se calcule donc ainsi :
18°55' – 3' – 2,5' + 63,7' – 29,4' = 19°23,8' que nous arrondirons à 19°24'





Comment remplir le canevas HO249 pour une Droite de Hauteur de lune ?

On utilise le même canevas (téléchargeable ICI) que pour le soleil, avec les mêmes principes.
Voici ce canevas rempli avec notre exemple :
(Si vous souhaitez voir cet exemple traité à la calculatrice CASIO FX92, cliquez ICI)


Comment tracer une droite de hauteur de lune ?

Exactement de la même façon que pour une droite de hauteur de soleil. Attention de bien utiliser les valeurs des latitude et longitude du point auxiliaire utilisé pour les calculs. Ce sont les cases marquées L et G sur le canevas. Dans notre exemple, L = N40° et G = E3°45'
Si vous avez fait une droite de soleil en même temps, vous n'aurez aucun transport de droite à faire : la précision du point est ainsi très augmentée.

Retour a la page d'accueil