La Lune

La lune a mauvaise réputation en navigation astro. On lui fait souvent les reproches suivants :
- il est difficile de la viser car de nuit son reflet sur la mer provoque des "faux horizons", de jour elle est souvent assez pâle et peu contrastée ;
- du fait de sa forme en "croissant", il est souvent nécessaire d'utiliser son bord supérieur, en le faisant tangenter sur l'horizon "par en-dessous" ;
- elle se déplace relativement vite, ce qui est source d'imprécisions ;
- enfin les calculs de sa position et des corrections à la visée sont un peu plus complexes que pour les autres astres.

Mais cette mauvaise réputation est un peu exagérée et en partie injustifiée. Au contraire la lune est particulièrement intéressante lorsqu'elle est visible de jour. On peut alors faire un point complet en quelques minutes, en visant le soleil et la lune successivement. On obtient ainsi 2 droites de hauteur utilisant la même position estimée, le transport de droite de hauteur est dès lors inutile ce qui augmente la simplicité et la précision.

Comment viser la lune ?

Il n'y a pas de règles particulières ni de conseils spécifiques pour la lune. De jour, il est inutile de mettre des filtres car elle ne risque pas de vous éblouir. De nuit, en revanche, il faudra probablement atténuer sa luminosité avec un filtre.
Si vous n'êtes pas sûr de bien voir son bord inférieur, n'hésitez pas à utiliser le bord supérieur. Vous mettez alors l'image de la lune "dans l'eau" et vous tangentez la ligne d'horizon par en-dessous.
Si vous avez décidé de faire une mesure de jour, du soleil et de la lune au même moment, commencez de préférence par le soleil car il se déplace moins vite que la lune. Votre point sera donc un peu plus précis.

Comment calculer la position de la lune ?

Les éphémérides de la lune ne se trouvent que dans les Ephémérides Nautiques (exemple pour le 5 mai 2010) :

La lune se déplaçant relativement vite, les informations la concernant sont particulièrement fournies. On trouve :
1 - La colonne de l'angle horaire AHao origine, heure par heure ;
2 - La colonne de l'incrément v en minutes d'angle, heure par heure, qui doit être ajouté à 14°19' (soit 14.32° en décimal, constante universelle et permanente) pour obtenir la valeur de la variation horaire de AHao ;
3 - La colonne de la déclinaison D, heure par heure ;
4 - La colonne de la variation horaire d de la déclinaison, heure par heure ;
5 - La parallaxe de la lune π (pi), heure par heure, qui sera utilisée pour trouver la valeur des corrections à la visée

1 - La Déclinaison : elle varie souvent assez vite. Il faut donc la calculer :
D lune = D origine + d x écart entre l'heure des éphémérides et l'heure de l'observation.

2 - L'Angle Horaire : il se calcule comme pour le soleil, mais en calculant la variation horaire propre à l'heure de la visée :
AH lune = AHao origine + (14°19' + v) x écart entre l'heure des éphémérides et l'heure de l'observation.

Exemple de calcul :
Position de la lune, le 5 mai 2010 à 8h18m53s ?

En utilisant les éphémérides ci-dessus :
1 - La déclinaison de la lune : S 17° 2,4'
9.6' x 18m 53s = S 16° 59,4'
Le
est dû au fait que la déclinaison diminue heure après heure : 17°2.4', puis 16°52.8'...
Par ailleurs, D est sud, donc il faudra lui affecter le signe –
2 - L'angle horaire de la lune : 35° 40,4' + (14°19' + 13.9') x 18m 53s = 40,252° (soit 40°15,2')

Comment corriger la visée de la lune ?

Il faut utiliser les tables spéciales de la lune fournies dans les Ephémérides Nautiques (Tables IX).
Il y a au moins 2 corrections, voire même une troisième si on a utilisé le bord supérieur.

Voici, par exemple, les corrections qui seront appliquées dans le canevas donné en exemple ci-après :

On trouve :
1 - la première correction, en fonction de la hauteur de l'oeil ;
2 - la deuxième correction, en fonction de la parallaxe π donnée pour l'heure de la visée (ici : 54,5')
3 - la troisième correction, pour le cas où on a utilisé le bord supérieur, ce qui est notre cas.

Comment calculer une Droite de Hauteur de lune ?

C'est exactement la même chose que pour le soleil : une fois calculé D (Déclinaison), AHl (Angle Horaire local) et L (Latitude), on utilise les mêmes méthodes (automatique, semi-automatique, manuelles) avec les mêmes outils (calculatrice, HO-249, Dieumegard et Bataille...)

Voici, par exemple, un Canevas de calcul de la méthode semi-automatique rempli pour le calcul d'une droite de hauteur sur la lune :

Nota : nous avons laissé les résultats des calculs en degrés décimaux, tels qu'ils apparaissent sur la calculatrice.

Comment tracer une droite de hauteur de lune ?

Exactement de la même façon que pour une droite de hauteur de soleil.
Si vous avez fait une droite de soleil en même temps, vous n'aurez aucun transport de droite à faire : la précision du point est ainsi très augmentée.

Retour a la page d'accueil