Les étoiles

Comment reconnaître les étoiles ?

1 - Avec une carte du ciel

2 - Avec un "chercheur d'étoiles" ou "Star Finder" : cet instrument affiche la carte du ciel pour le jour et l'heure de votre observation. Les étoiles invisibles n'apparaissent pas, ce qui simplifie un peu l'affichage. Il en existe pour une latitude déterminée (45° N, en général), et des universels, utilisables partout. Attention : certains doivent être regardés "par en-dessous", alors que d'autres se regardent "par dessus".

3 - Avec le logiciel Stellarium : ce magnifique programme gratuit vous permettra de découvrir très facilement le ciel nocturne, avec les étoiles, les planètes...etc...

4 - Avec les HO-249 volume1 : Ces tables sont spécialement conçues pour les étoiles. Elles permettent aussi bien de préparer la visée que d'effectuer les calculs. Voir ICI.

Notez bien que d'un jour à l'autre, les mêmes étoiles se retrouvent à la même heure au même endroit, à peu de choses près. Celles que vous aurez découvertes le premier soir seront de nouveau là le lendemain.
Pour la Navigation Astronomique, il est donc inutile de vouloir identifier toutes les étoiles. Vous pouvez n'en identifier que 2 ou 3 en début de croisière et, jour après jour, les réutiliser pour votre point. De plus, leur azimut et leur hauteur varieront peu d'un jour à l'autre, ce qui facilite grandement la visée et vous permettra d'éviter des erreurs, par comparaison avec les mesures de la veille.
Ce n'est qu'après quelques semaines que vous serez probablement amené à modifier un peu votre choix initial, en délaissant celles qui ne conviendront plus (trop basses sur l'horizon), pour en choisir de nouvelles.

Comment viser une étoile ?

La visée ne peut se faire que lorsque l'étoile et l'horizon sont visibles. Au crépuscule ou à l'aube, donc.
Préparez vos visées en déterminant à l'avance l'azimut et la hauteur des étoiles qui vous intéressent. C'est facile : ce sont probablement les mêmes que la veille !
Utilisez de préférence un tube vide à la place de la lunette, sur votre sextant. En effet, pour les étoiles la lunette grossissante est inutile.
Au crépuscule, commencez vos visées par l'étoile qui apparaît en premier. La plus brillante, ou la plus à l'Est.
A l'aube, commencez par l'étoile qui risque de disparaître en premier, la plus petite, ou la plus à l'Est.
Visez 2 ou 3 étoiles les unes après les autres en notant pour chacune d'elle l'heure exacte de sa visée, ainsi que la hauteur, évidemment. Comme entre-temps votre bateau n'aura pas beaucoup avancé, vous pourrez faire les 2 ou 3 calculs en utilisant la même position estimée.

Comment calculer la position d'une étoile ?

1 - La déclinaison : elle varie très peu. Il suffit donc de la recopier sur les éphémérides, telle quelle.

2 - L'angle horaire : il se calcule en 2 étapes
Etape 1 - calcul de l'angle horaire du point vernal : AHso = AHso origine + 15.041 x écart de temps
où : AHso = Angle Horaire sidéral à l'origine, donné par les éphémérides
15.041 = (ou 15°2,5') variation horaire du point vernal (constante universelle et permanente)
écart de temps = écart entre l'heure des éphémérides et celle de l'observation
Etape 2 - Ajout de l'ascension verse de l'étoile à AHso.

Exemple de calcul :
Position de Arcturus, le 29 mai 2010 à 23h18m13s ?

Les éphémérides nous donnent :

1 - La déclinaison de Arcturus : N 19° 7.6' (à mi-chemin entre 19°7.5' et 19°7.7')
2 - La position du point vernal à 0h ce jour-là : AHso = 246° 25'
on calcule donc : AHso = 246° 25' + 15.041 x 23h 18m 13s = 596° 55,6'
et on y ajoute l'ascension verse pour obtenir AH Arcturus = 596° 55,6' + 145° 57,5' = 742° 53,1' (laissez ce chiffre "bizarre" tel quel, les calculs ne sont pas finis.)

Comment corriger la visée d'une étoile ?

On peut utiliser la même table de corrections que pour le soleil, mais en ne tenant pas compte du demi-diamètre. C'est très facile : il suffit d'enlever 16'.
On peut aussi utiliser les tables spéciales des Ephémérides Nautiques (Tables VIII)

Comment calculer une Droite de Hauteur d'étoile ?

C'est exactement la même chose que pour le soleil : une fois calculé D (Déclinaison), AHl (Angle Horaire local) et L (Latitude), on utilise les mêmes méthodes (automatique, semi-automatique, manuelles) avec les mêmes outils (calculatrice, HO-249 vol.2 ou 3, Dieumegard et Bataille...)

Voici, par exemple, un Canevas de calcul de la méthode semi-automatique rempli pour le calcul d'une droite de hauteur sur Arcturus :

Nota : nous avons laissé les résultats des calculs en degrés décimaux, tels qu'ils apparaissent sur la calculatrice.

Comment tracer une droite de hauteur d'étoile ?

Exactement de la même façon que pour une droite de hauteur de soleil.
En principe, on vise 2 ou 3 étoiles successivement. Ainsi, on peut utiliser la même position estimée pour les 2 ou 3 calculs, aucun transport de droite n'est donc à faire : la précision du point est ainsi très augmentée.

Retour a la page d'accueil